Une maison d'hôtes
à vocation culturelle et spirituelle

POUSSEZ LA PORTE…

En dépit de la formule « maison d’accueil » inscrite à son fronton, certain(e)s parfois hésitent à franchir le grand portail d’entrée de l’Abbaye. Ils ont tort. La barrière demeure toujours grande ouverte dans la journée, comme un appel à rendre visite, en toute simplicité. A droite, sur le pilier, il est recommandé de « rouler au pas », première indication qu’une fois le seuil franchi, vous vous trouvez dans un lieu hors et dans le monde à la fois, une maison qui prend son temps et propose à ses hôtes d’en faire de même.

Quelques pas et vous voici, justement, à l’accueil. Point de sas ou de barrière, juste des hommes et des femmes au travail et qui interrompent leurs tâches pour vous présenter l’établissement : son passé, son présent, ses métiers, ses propositions et ses… publics. Vous pouvez ensuite déambuler à votre guise à l’intérieur ou dans les allées du jardin. Les hôtes de l’Abbaye vous salueront à coup sûr. Quelques-uns engageront, certainement, un brin de causette.

L'Abbaye se compose de 5 ailes reliées entre elles :

L’AILE « ABBATIALE »

La plus ancienne. Elle a successivement accueilli la salle du chapitre des moines, puis les salles de classe des religieuses enseignantes de l’Immaculée de St Méen. Elle abrite aujourd’hui des chambres et des salles de réunion.

L’AILE « ABBAYE »

Date probablement de la même époque. Elle abritait les cellules de moines et leur hostellerie. Tout ceci a laissé place aux bureaux des services administratifs. Quant aux cellules, elles sont devenues des chambres. Autres temps…

L’AILE « MAISON PRINCIPALE »

Inaugurée en 1886, son architecte fut Martenot, de Rennes. Elle a permis de relier l’« Abbatiale » et l’« Abbaye ». Des chambres, encore, mais aussi les salles à manger ainsi que le hall d’accueil y ont été aménagés.

L’AILE « ST-CHRISTOPHE »

Ce corps de bâtiment date de 1930. Elle a permis d’augmenter la capacité d’accueil estival et, de fait, c’est toujours une part de sa vocation. Cette aile abritait autrefois la chapelle de l’Abbaye.

L’AILE DE « LA HOLLANDE »  

Tire sans doute son nom de la participation de ressortissants hollandais à l’édification des digues. Construite en 1957, ce fut d’abord une salle de jeu qui deviendra salle de réunion, bientôt augmentée d’un étage de chambres lors de sa rénovation au début des années 2000.

Ces bâtiments historiques côtoient une architecture plus contemporaine, celle de la salle de l’Arbre, spécialement conçue en 1999 pour l’accueil de grands groupes.

Un petit bâtiment, situé dans le jardin près de la mer, retient aussi l’attention. Témoin des débuts de la fréquentation balnéaire, on l’appelle la « Maison des Bains » parce qu’elle était dotée de grandes cuves où les estivants venaient se baigner, seulement sur prescription médicale. On pourrait presque dire que la thalassothérapie moderne s’est inventée à l’Abbaye !

Consulter les plans de l’Abbaye

CHAMBRES ET SALLES A MANGER

UN ACCUEIL DE QUALITÉ

L’Abbaye dispose de 100 chambres (individuelles, doubles ou familiales), toutes dotées de salles de bain privatives, dont quelques chambres adaptées aux personnes handicapées, soit une capacité totale d’hébergement de 176 personnes.

La restauration se répartit en 4 salles à manger de 8, 20, 50 et 120 couverts. Le menu du jour est affiché tous les matins dans la Galerie. La maison propose un service au plat ou à l’assiette. Une terrasse peut s’offrir à un apéritif ou un buffet.

Les groupes peuvent trouver à l’Abbaye des salles de différentes jauges, ce qui permet d’organiser des réunions plénières et/ou des groupes de travail restreints.

SALLE DE L’ARBRE (170 M²) 

Pour une capacité de 140 personnes (en salle de classe) à 240 personnes (en auditorium).
Sur place : équipement multimédia, piano.
Cafétéria et préau pour vos pauses

null null null null

Cloison Ouverte: 250 € / journée
Partie 1 (tribune): 175 € / journée
Partie 2 : 175 € / journée

Le plan et les dimensions de la salle de l'Arbre

SALLE DE LA HOLLANDE (123 M²)

Pour une capacité de 70 personnes (en salle de classe) à 100 personnes (en auditorium).
Sonorisation sur place, équipement multimédia à la demande.

Cloison ouverte : 200 € / journée
Partie 1 : 150 € / journée
Partie 2 : 100 € / journée

SALLE ABBATIALE (50 M²)

Pour une capacité de 30 à 50 personnes.
Sonorisation et équipement multimédia à la demande.

SALLE DU PARC (50 M²)

Pour une capacité de 20 à 30 personnes.
Equipement multimédia à la demande.

5 PETITES SALLES DE 15 À 25 M²

Pour des ateliers de travail de 10 à 15 personnes.
Equipement multimédia à la demande.

  • Salle Petite Roche ou Nellières : 15m² – 50 € / journée
  • Salle Beaussais ou Colombière : 20m² – 50€ / journée
  • Salle Marine ou TV2 : 15m² – 30€ / journée

Tous les bâtiments sont couverts par une connexion WiFi

DES ESPACES DE RENCONTRE ET DE DETENTE

À l’intérieur, la vie à l’Abbaye s’organise autour d’une vaste galerie vitrée, lumineuse. C’est une sorte de salle des « pas perdus », où chacun peut s’arrêter : bavarder, organiser un jeu, obtenir une boisson fraîche ou chaude, admirer une exposition.

Plusieurs espaces accueillent les temps de loisirs, d’échanges, de lecture :

  • Une aire de jeux et des terrains de sport (tennis, volley, basket),
  • Un trampoline en haute-saison,
  • Deux salles de télévision,
  • Un salon de lecture,
  • Une bibliothèque…

Plusieurs jeux sont à votre disposition :

  • Tennis de table,
  • Baby-foot, 
  • Billard,
  • Buts de foot, 
  • Jeux de société, 
  • Console Wii,
  • Pétanque,
  • Palets…

L’Abbaye dispose de trois lieux de prière et de recueillement ouverts à tous.

LA CRYPTE

Elle fut installée dans une ancienne réserve alimentaire en 1992. On peut y organiser une liturgie pour une cinquantaine de personnes.

L’ORATOIRE

Il est lieu de prière pour une vingtaine de personnes. Il est aussi le lieu des offices de la communauté des religieuses.

PLEIN LES YEUX !

Si on expliquait que les bâtiments de l’Abbaye se situent au cœur d’un vaste jardin paysager de 3ha, en bord de mer, on ne prononcerait assurément aucun mensonge. Si on ajoutait que l’Abbaye est aussi dotée en extérieur d’équipements techniques, de loisirs ou de nature à permettre des moments de réunion ou de convivialité, on serait encore davantage dans le vrai.
On omettrait cependant l’essentiel !
« Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l’éternité », dit quelque part Gilles Clément. Le jardinier de Versailles, et de l’abbaye de Valloire sait certainement de quoi il parle…

3 HA DE PUR BONHEUR…

Arpenter le jardin de l’Abbaye, c’est apprécier plusieurs atmosphères. La rigueur des lignes droites à la française, à peine adoucies par la fantaisie d’y avoir rangé un potager dont les productions alimentent la table des hôtes de la maison.  Les humeurs du grand large, chaque fois qu’un horizon extrême oriental se dévoile, ici au moyen d’un érable venu du Japon, là-bas grâce à une humble fontaine qui, de fait, rapproche zénitude et plénitude. Plus au fond, c’est le territoire des fruits. On s’y aventure peu car il faut un laisser-passer. Le verger de l’Abbaye est zone d’action, de ramassage à vrai dire, pour les religieuses de la communauté qui apprécient de confectionner de succulentes confitures. 
Passons au nord. Longeons pour cela l’auguste statue de saint Jacut et près d’elle, un platane vénérable : 24m de hauteur, près de 5m de circonférence pour son tronc. Certes, il n’a quand même pas vu grandir Guénolé et Klervie, mais tout juste ! Nous voici enfin au Nord, dans l’autre parc. La vue sur la mer et la baie de l’Arguenon est la plus belle de tout là-haut. Des herbes folles dessinent comme une arabesque dans la vaste pelouse. Une pergola invite au temps retrouvé. Car chacun de nous n’a-t-il pas son jardin secret, son jardin intérieur où il puise la force de vivre jour après jour, où il respire, où il pense, où il reprend son souffle, où il se ressaisit, où il se réconcilie, où il fait mémoire ?
Les jardins de l’Abbaye constituent un terreau dont la graine est spirituelle, avant tout. Car l’histoire du salut peut être méditée comme une histoire allant du jardin de la Genèse, le jardin d’Eden jusqu’à celui de la Résurrection quand Marie-Madeleine en pleurs s’adresse à Jésus, le prenant, justement, pour le jardinier (Jn 20, 11-18). « Le Seigneur plant un jardin en Eden, à l’orient, et il y plaça l’homme qu’il avait formé » (Gn 2,8)

UNE VUE EXCEPTIONNELLE

L’Abbaye communique directement avec une plage, qui s’appelle justement, et pour faire simple, la plage de l’Abbaye. Celle-ci est surplombée par une promenade, l’ancien sentier des douaniers. On a coutume de l’appeler la « digue », pour rappeler ce travail de mise hors d’eau de la presqu’île qui fut, on le sait, un vrai travail de bénédictin.

La digue est le passage obligé du visiteur, elle offre un vaste panorama sur la baie de l’Arguenon et, de l’autre côté, Saint-Cast-Le-Guildo. On peut aussi s’y arrêter un moment, l’estuaire soulève sans doute tant les hautes pensées que les exercices d’introspection.

POUR TOUS LES GOÛTS !

L’Abbaye peut mettre à disposition un court de tennis sur enrobé (payant), un terrain de basket-ball, un autre de volley-ball (gratuits).
Les plus jeunes se rendent volontiers à l’aire de jeux extérieure, aménagée dans le respect de la réglementation. Ils y trouveront une balançoire, toujours populaire, un jeu sur ressort et un toboggan qu’il est tellement plaisant de gravir à l’envers…

Jeunes et moins jeunes passeront aussi certainement du temps ensemble autour d’une console Wii ou d’une table de ping-pong. Et pourquoi pas un baby-foot ? Ca nous rappellera notre jeunesse ! Ah non ? Un billard ? Yes sir !

POUR CONTEMPLER OU NE RIEN FAIRE

Pourquoi ne pas manger sous le soleil ou les étoiles ? Ou bien la tentation du « transat » face à la mer est décidément la plus forte ?

L’établissement vous propose justement deux types de terrasses :

  • pour déjeuner ou dîner sous la forme de buffet ou de barbecue, ou pour partager un apéritif, tout près des salles à manger ;
  • pour s’y prélasser sur des bancs ou des chaises longues, au cœur du parc.

POUR PROFITER À L’ABRI

À immédiate proximité de la salle de l’Arbre, la plus vaste des salles de réunion, un assez grand préau a été édifié. Il abrite tables et chaises et s’offre à plusieurs destinations :

  • Piques-niques,
  • Pauses-café,
  • Réunions de petits groupes,
  • Ateliers de pratique…

Cet espace est relié à l’électricité, il peut être éclairé et des poubelles y sont installées. Pratique quand il pleut, mais comme il ne pleut jamais sur l’Abbaye…

POUR ÊTRE AU PLUS PRÊT

L’Abbaye dispose d’un parking clos, mais non surveillé, d’environ 80 places. Des possibilités de stationnement gratuit supplémentaires existent aux abords immédiats et en premier lieu autour de l’église de Saint-Jacut-de-la-Mer.

Quant aux cars, ils se rangent sur une place spécialement aménagée à cet effet, en dehors de l’enceinte de l’établissement.

À noter : les cars ne peuvent pas entrer dans l’Abbaye en raison de la configuration des lieux.

Couleurs Bâtiments 2020 Avec Digicode À Compléter